Petit passage à l'hôpital...

23 janvier : - rupture des ligaments croisés – Lake Placid (USA)

23 février : - épreuve du skicross femmes aux Jeux Olympiques –Vancouver (Canada)

23 mars : - entrée à l’hôpital, clinique Herbert – Aix-les-Bains (France)

 

Et oui ! c’est donc 2 mois après ma blessure que je rentre à l’hôpital pour me faire opérer. C’est Alizée qui m’accompagne (car elle elle connaît !!!). Quand on arrive une bonne surprise nous attend : je ne suis pas inscrite aux admissions ! Ça commence bien ! Comme je devais me faire opérer le 2 et que mon intervention a été repoussée, le dossier n’a pas suivi ! La secrétaire est très sympa et finie par me trouver une chambre. Quel soulagement ! J’ai tellement l’habitude de faire des gaffes qu’au début, je pensais que c’était moi qui m’étais trompée de date !

 

Dans ma chambre, il y a Marie-Christine, une parisienne qui s’est fait une fracture du plateau tibial le jour même. Elle est super gentille et on sympathise immédiatement. J’ai de la chance, je suis bien tombée. Par contre, j’ai eu un peu moins de chance pour la salle de bain. On a les toilettes et un lavabo dans la chambre (mais ça sent très mauvais là-dedans) et la douche est dans le couloir (c’est pas terrible mais c’est pas non plus la mort !!!!)

Donc, ça yé, me voilà installée : j’ai sorti mon quatchi, mon pingoui et 2/3 autres babioles qui me font me sentir un peu plus chez moi. C’est  vrai que j’ai pris l’habitude, quand je pars de chez moi, d’avoir avec moi une peluche ou des babioles qui représentent un repère, un réconfort quand j’ai le cafard.

 

Ensuite c’est le défilé dans ma chambre. Tout d’abord l’infirmière : et hop, une petite prise de sang ! Elle m’explique que je vais devoir prendre 2 douches à la bétadine (une la veille de l’opération et une autre le matin même).

Puis c’est au tour de l’anesthésiste, puis du chirurgien. Je serais la première opérée à 7heures.

 

Ma première nuit (de ma vie !) à l’hôpital se passe super bien, je profite une dernière fois de ma position fœtus pour dormir avant d’être obligée de dormir sur le dos. Un truc que j’adore à l’hôpital c’est les lits. Toutes ces petites commandes pour monter, descendre et tout j’adore. Hier je me suis mise le plus haut possible, tu as l’impression de dominer c’est excellent !

 

Lever : 6 heures douche à la bétadine, j’enfile ma « robe » d’opération, une petite piqûre préopératoire, une séance de relaxation faite par ma voisine de chambre et me voilà partie pour le bloc.

J’ai regardé une dernière fois mon genou sans cicatrice avec une certaine nostalgie !

Je suis hyper angoissée car je n’aurais qu’une anesthésie locale. Booooohhhh j’ai peur !

Heureusement, je réussis à me calmer un peu grâce aux fleurs de Bach, la piqûre et bien sûr la sophro de ma voisine.

Plus je m’approche du moment qui me panique depuis 2 mois maintenant et moins je suis stressée. Je crois que je me faisais tellement une montagne de tout ça que finalement maintenant je trouve ça facile !

Je me surprends même à scruter les moindres détails du bloc, à essayer de comprendre quelle machine sert à quoi…

J’ai demandé au chirurgien si je pouvais regarder. Il m’a donc montré de temps en temps le déroulement de l’opération. C’est comme ça que j’ai pu voir mon ligament cassé, mon ménisque, ma rotule, le trou qu’il a fait pour pouvoir insérer mon nouveau ligament, les vis qu’il allait utiliser. Et puis bien sûr mon nouveau ligament croisé ! Il a l’air très costaud !!!!

C’est rigolo parce que le fil qu’il a utilisé est violet ! Je suis donc fière car en plus d’être tout neuf mon ligament croisé est aussi très stylé !!!!

Finalement, moi qui flippais énormément pour cette opération, je me suis régalé !

En fait, le plus long et embetant, c’est la salle de réveil. Je suis allongée sur le brancard, réveillée à attendre que mes jambes bougent pour pouvoir remonter dans ma chambre. J’ai dû rester là une heure environ.

 

Mais après ça une nouvelle terrible m’attendais : je n’avais pas le droit de manger avant 15 heures !!!!Quelle horreur ! Et quelle surprise à 15 heures quand on m’a apporté mon plateau : 2 galettes St Michel, une compote et un yaourt ! (ce qui a bien fait rire mes visiteuses d’ailleurs !)

Mis à part ça, je me sentais bien, pas fatiguée, pas de douleurs. Mon genou commence à se faire ressentir vers 16 heures, mais rien de très douloureux non plus !

Ma mère et Alizée sont venues me voir. J’ai aussi eu le droit à 2 visites surprises : jojo et Mégane, qui étaient aux championnats de France de skicross à Megève. Ça m’as fait trop plaisir de les voir.

Par contre ma pauvre voisine : 5 filles dans la même pièce à brailler et brasser à côté d’elle !!!

On a passé une super après-midi. Et en plus, elles en ont profité pour me laver, m’habiller, ça m’as fait du bien de me sentir toute fraîche et toute propre !

 

Ma première nuit à été plutôt bonne. Une infirmière (très sympa d’ailleurs !) est venue me réveiller 2 fois (une fois à minuit et une fois vers 3 heures) pour voir si tout allait bien (température, tension, douleur) : je dormais comme une marmotte. C’est vers 6 heures seulement que j’ai commencé à sentir quelques douleurs. J’ai pris deux cachets et hop l’affaire était réglée !

 

À 7 heures Marie-Christine est partie se faire opérer. C’est alors que mes nausées ont commencé. Maux de tête, sueurs, envie de vomir… Au bout de 20 minutes, je me suis quand même décidée à appeler une infirmière mais manque de bol j’ai dû attendre 20 minutes de plus. Grrrrr, qu’est ce que j’étais énervée, pour une fois que je les appelais !!!! Du coup je me suis mis la glace sur la tête et quand elle est arrivée tout allait beaucoup mieux !

 

Normalement aujourd’hui je devrais me lever et commencer à poser le pied par  terre. J’attends le kiné. Je suis contente car je vais pouvoir faire pipi toute seule, ouvrir et fermer mes volets, mes fenêtres, me laver…

C’est tellement gênant de devoir toujours tout demander aux autres ! (surtout qu’aujourd’hui les infirmières sont un peu moins cool que cette nuit qu’hier)

 

C’est super agréable car les rayons du soleil tapent sur mon lit et ça fait vraiment du bien alors : comme on dit le moral est au beau fixe !!!! Et pourvu que ça dure !!!!

 

 

Petit passage à l'hôpital...

Commentaires (2)

1. charlotte 28/03/2010

coucou meryllou !!
Et bien je vois que tu as été très courageuse pour ton opération. T'aurais meme pu trifouiller dans ton genou a en croire ta decontraction . Je suis bien contente que tout se soit bien passé. Je te souhaite encore du courage pour ton rétablissement complet. gros bisouuu la couz'

2. coco des pyrénées 04/04/2010

Salut ma belle !
J'arrive un peu tard mais j'ai beaucoup pensé à toi.
Je suis contente de voir que tout s'est bien passé mais les nouvelles datent un peu...
Comment va tu aujourd'hui ? Es tu toujours à l'hopital ?
J'ai eu "froid dans le dos" en lisant ta description de l'opération : clous, trous....
Pas trop pour moi !
Par contre le ligament croisé stylé violet... là j'adhère !!
Bisous à toi et à très bientôt.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site