Vancouver me voilà...

Le 12/02/2010   Premier jour, cérémonie d'ouverture

 

Voilà 2 jours que je suis sur le sol canadien. C'est très exitant car on sent une atmosphère, une ambiance très spéciale dans l'air. Les rues s'activent, les stands se préparent, les vitrines s'affichent toutes leurs fiertés olympiques. Ce soir, c'est le grand soir, la cérémonie d'ouverture. Plusieurs fois j'y ai pensé, j'en ai rêvé et ce soir je vais enfin pouvoir vivre cet évènement magique. 

Cet après midi, j'ai renez vous avec ma copine jojo. Voilà seulement un peu plus de deux semaines que j'ai quitté le groupe et pourtant j'ai

tellement de choses à lui raconter!!!!

Rendez vous est donc pris à l'entrée du village olympique... quelle joie de se revoir, quelle émotion! Après s'être raconté toutes nos histoires de filles, me voilà repartie pour west vancouver où se situe notre maison. Nous sommes treize, la maison est superbe. Je dors dans le canapé au sous-sol dans la salle de jeu (ping pong et baby foot) avec tous les jeunes de la maison. Je me sens bien dans cette maison, c'est un peu comme la maison du bonheur!!!!

Nous voimà partis pour la cérémonie d'ouverture. Les rues de vancouver n'ont plus le même aspect : ca grouille de monde, il y en a de partout!

Entre manifestants et spectateurs ce n'est pas évident de se frayer un chemin!

quand nous entrons dans le BC place, quelle stupéfaction! C'est impressionnant, la scène et les gradins sont immenses. INCROYABLE!!!

Le spectacle commence. Je suis comme une gamine qui découvre un trésor : aux anges! J'ai les yeux grands ouverts, je ne veux rien louper. Puis arrive le moment du défilé des nations. Je m'empare de mes jumelles pour voir si je reconnait mes amis dans les délégations qui défilent sous mes pieds jusqu'au moment des français. De l'autre côté des jumelles, je vois mes amis rire, s'amuser et se faire prendre en photo avec les indiens...et là, j'ai comme un éléctrochoc : je me mets à pleurer comme une madelaine....je ne sais pas pourquoi? 

Ma blessure est peut être encore trop fraîche?

Je suis peut être un peu trop fatiguée?

Puis le spectacle continue, le plus dur est passé. Je profite de chaque instant. Je ne pense plus à mes "JO loupés" mais plutôt à "qu'est ce que j'ai de la chance d'être ici et de pouvoir profiter de ce moment unique avec ma famille"

La soirée se termine. Je me couche le sourir aux lèvres, des étoiles dans les yeux... Fière d'avoir pu vivre ce moment d'exeption qui, je pense, restera gravé un bon moment dans ma petite tête.

 


 

 

Vancouver me voilà...

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site